<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=602616587558066&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Qu'en est-il de la santé des salariés à la Réunion ?

santé salarié sphère professionnelle (1)

Quel est l'état de santé des salariés à la Réunion ? Pour répondre à cette question, un sondage internet a été réalisé par IPSOS en 2016 pour la CRC sur un échantillon de 390 salariés. Mieux identifier les besoins et les attentes de la population salariée réunionnaise, détecter les indicateurs de risques et de bénéfices sont quelques uns des objectifs de cette étude. Alors, quel bilan ?

 

Ce dispositif d'enquête mis en place par IPSOS s'est basé sur cinq indicateurs : 

  • 1. l'état de santé général de chaque employé
  • 2. l'évaluation des risques au travail
  • 3. la qualité et l'hygiène de vie
  • 4. le management de l'organisation 
  • 5. le contexte social

S'il est intéressant d'analyser cette étude en profondeur, on peut cependant mettre en exergue quelques points.

 

1. Sphère professionnelle

Même si le ressenti du salarié est positif de manière générale, ce dernier éprouve tout de même un manque de reconnaissance dans son travail et souhaiterait disposer de plus de perspectives d'évolution et de formations professionnelles. 

La qualité de vie semble également un axe crucial d'amélioration, puisque près de la moitié des salariés estiment avoir une mauvaise qualité de vie au travail ! 

Une tendance à l'insécurité vis à vis de leurs emplois règne également : 51 % des Réunionnais se veulent pessimistes concernant leur avenir à l'heure où près de la moitié d'entre eux ont fait face à une restructuration au cours de la dernière année :

  • réorganisations de service à hauteur de 40 %
  • changement imposé de poste (pour 19 % des salariés) qui dégrade davantage ceux qui sont d'ores et déjà insatisfaits de leurs conditions de travail (31% d'entre eux).

2. Sphère personnelle

On observe également que la qualité de vie au travail impacte fortement la sphère personnelle : 

  • 38 % au global estiment avoir des difficultés à concilier travail et engagements familiaux (et jusqu'à 48% des insatisfaits de leur qualité de vie au travail)
  • une hygiène de vie inquiétante et un état de santé alarmant : manque de sommeil, de tonus, douleurs chroniques, difficultés de mémorisation, manque d'activité physique et surpoids 
  • un état psychologique fragile : craintes concernant la situation financière et l'avenir.

3. Quelles solutions ?

Mais alors quelles solutions pour améliorer ces conditions ? Selon IPSOS, il apparait comme prioritaire de proposer aux salariés davantage de services centrés sur la vie privée pour améliorer leur qualité de vie globale et donc leur qualité de vie au travail  :

  • des services au profit d'une meilleure hygiène de vie et d'un suivi santé plus rigoureux
  • des services ayant trait à un meilleur équilibre personnel : difficultés courantes de la vie et aspects pratiques du quotidien.

 

Il faut cependant rester lucide car le bilan n'est pas aussi grave qu'il n'y parait. À l'heure du constat, il en ressort une qualité de travail jugée plutôt moyenne : 6,0/10.

En outre, le cœur du problème se traduit plus par une pénurie d'offre de services adaptés plutôt qu'une insatisfaction marquée et ancrée. À charge des entreprises de prendre en compte ce problème et de le considérer comme prioritaire pour améliorer les conditions de vie de leurs salariés.

Si le sujet vous intéresse, abonnez-vous à notre blog pour recevoir nos prochains articles : 

CTA NL

Et pour en savoir plus sur la mutuelle réunion, vous pouvez consulter notre article Mise en place d'une mutuelle d'entreprise à la Réunion : quelles conséquences pour les salariés.

 

Écrit par Nathalie Ho-Pun-Cheung le 12 janvier 2018 3 AM

Picture of https://2904470.fs1.hubspotusercontent-na1.net/hubfs/2904470/Auteurs%20CRC/Nathalie-auteur.jpg
Vos commentaires

Recevez les derniers articles par email !

Abonnez-vous à la newsletter